Des marques de plus en plus engagées


Depuis quelques années, de nombreux sujets sont au coeur de l’actualité : pollution, bio, déforestation… Autant de points qui font réfléchir les consommateurs sur leur mode de vie. Et pour les accompagner dans cette transition de prise de conscience, de nombreuses marques n’hésitent pas à s’engager contre le dérèglement climatique !

ZERO DECHETS, ZERO PROBLEMES...

L’un des principaux reproches faites à certaines marques demeure encore et toujours le taux de déchets qu’elles produisent. Emballages, plastiques et autres aliments finissent bien souvent leur vie dans la nature… Afin de lutter contre ce fléau polluant, certaines marques ont pris la décision de faire une croix sur les emballages de leurs produits, c’est notamment le cas de LUSH qui a abandonné les emballages pour 35% de ses produits en lançant une gamme baptisée “Naked”.

De même, certaines marques plus influentes, telles que Coca-Cola ou encore Evian et Lesieur, ont décidé de s’investir dans cette politique de réduction des emballages en rejoignant l’initiative Loop. Cette dernière permet ainsi aux consommateurs de commander un produit en ligne et de recevoir ce dernier dans un emballage réutilisable au moins 100 fois. Une fois, le cycle de vie de l’emballage terminé, il suffira juste de le renvoyer à Loop pour que ces derniers puissent le recycler.

VERS UNE AGRICULTURE RESPONSABLE

Si la question des déchets est, aujourd’hui, l’une des principales préoccupations des consommateurs, ces derniers sont également devenus beaucoup plus regardants de la qualité des produits alimentaires mis à leur disposition. Avec l’avènement du bio, de nombreuses personnes souhaitent bannir pesticides et autres substances chimiques de leurs assiettes tout en consommant “local”.

Ainsi pour ces nombreuses raisons, la marque Danone a décidé en 2017 de valoriser, ce qu’ils nomment, une “agriculture rénovatrice”. Pour se faire, le groupe a ainsi fait la promesse de n’utiliser que des produits issus de l’agriculture française d’ici 2025 en mettant en place des fonds destinés aux agriculteurs. De même, Carrefour s’est également engagé à accompagner plus de 500 agriculteurs dans la conversion au bio afin de proposer à leurs clients des produits toujours plus naturels et issus du commerce équitable.

AUX ARBRES, CITOYENS !

Depuis de nombreuses années, la déforestation s’est imposé comme l’un des plus grands fléaux écologiques. Ce phénomène a même causé un dérèglement naturel qui voit les forêts émettre beaucoup plus de CO2 qu’elles n’en absorbent. En 2017, ce sont ainsi 425 millions de tonnes de dioxyde de carbone qui ont été rejetées par les régions tropicales… Un chiffre plus qu’alarmant !

Ainsi si de nombreuses entreprises de cosmétiques n’hésitent pas à avoir recours à la déforestation afin de se fournir en huile de palme, d’autres travaillent à changer leurs habitude afin de lutter contre celle-ci. C’est notamment le cas de L’Oréal qui, depuis 2010, s’engage à utiliser de plus en plus de dérivés d’huile de palme dans la composition de ses produits afin d’atteindre ses objectifs Zéro Déforestation d’ici l’année prochaine.
Enfin les parcs Disney aux Etats-Unis se sont également engagés contre la déforestation dans les milieux tropicaux en 2012 par le biais d’un accord conclu avec une ONG environnementale. Les termes de cet accord imposent ainsi au géant américain de se fournir uniquement en papier recyclable.

Et vous, êtes-vous sensibles aux engagements de ces marques ?


Posté le:

Voir aussi



Un site web à portée de clic : Notre expertise à votre service !

Posté le:

Lire

Des marques de plus en plus engagées

Posté le:

Lire

Quand les marques s’incrustent à l’écran

Posté le:

Lire